Agenda

Ce qui se passe en Septembre

Ve. 11 septembre : Comité de lecture adulte. A partir de 18 heures à la bibliothèque. Prix Rosine Perrier

Sa. 12 septembre : Comité de lecture jeune. A partir de 10 heures à la bibliothèque. Vos coups de coeur de cet été.

Lu. 14 septembre : Premières Pages. A 10 heures au Relas Assistantes Maternelles. Présentation de l'album "Moi, j'ai peur du loup d'Emilie Vast"

Ma. 15 septembre :  Premières Pages. A 10 heures au Petit Jardin (bibliothèque de Modane). Présentation de l'album "Moi, j'ai peur du loup d'Emilie Vast"

Ve. 18 septembre Sur réservation : Premières Pages. A 10 heures à la bibliothèque de Modane. Présentation de l'album "Moi, j'ai peur du loup d'Emilie Vast"

Du 19 septembre au 26 septembre : Bibliothèque Fermée

N'hésitez pas à me faire parvenir vos critiques de livres qui vous ont plus à :  bibliotheque-modane@orange.fr




Rencontres

Comité de lecture adulte

Ce mois-ci, les membres du comité de lecture adulte se retrouvent pour échanger autour des vos romans en lice pour le Prix Rosine Perrier.

Venez partager ce temps d'échanges avec nous.

Le vendredi 11 septembre à partir de 18 heures.

Apportez vos lectures et vos propositions ! Pas d’inscription préalable, venez-vous asseoir autour de la table !

 bibliotheque-modane@orange.fr ou téléphonez au : 04 79 05 12 93.



Top 10 des recherches

Bienvenue » Comite de lecture

Bibliothèque municipale de Modane

ANIMATIONS PREMIERES PAGES 2020

Sur réservation

Premières Pages a pour objectif de favoriser l’accès et la sensibilisation au livre et à la lecture aux tous-petits.

l'album "Moi, j'ai peur du loup d'Emilie Vast" est offert à tous les enfants nés ou adoptés en 2019.

L'album est à retirer soir à la bibliothèque pendant les heures d'ouverture ou lors des animations ou au Relais d'Assistantes Maternelles aux heures d'ouverture.

Catalogue

Comite de lecture

COMITE DE LECTURE

Vous aimez lire, avez envie de faire partager vos coups de cœur et êtes curieux de ceux des autres ?
Le Club de lecture se réunit à la bibliothèque, 1 fois par mois, le vendredi à 18h00 !

 Pour plus de renseignements, adressez-vous au personnel de la bibliothèque.

Un classeur tenu par le Club de lecture  est à votre disposition dans le secteur "Romans adultes" de la Médiathèque.


Coups de cœur Juin

 

 Funérailles célestes de Xinran

En 1956, Wen et Kejun sont de jeunes étudiants en médecine, remplis de l'espoir des premières années du communisme en Chine. Par idéal, Kejun s'enrôle dans l'armée comme médecin. Peu après, Wen apprend la mort de son mari au combat sur les plateaux tibétains. Refusant de croire à cette nouvelle, elle part à sa recherche et découvre un paysage auquel rien ne l'a préparée : le silence, l'altitude, le vide sont terrifiants. Perdue dans les montagnes du nord, recueillie par une famille tibétaine, elle apprend à respecter leurs coutumes et leur culture. Après trente années d'errance, son opiniâtreté lui permet de découvrir ce qui est arrivé à son mari... Quand Wen retourne finalement en Chine, elle retrouve un pays profondément changé par la Révolution culturelle et Deng Xiaoping. Mais elle aussi a changé : en Chine, elle avait toujours été poussée par le matérialisme ; au Tibet, elle a découvert la spiritualité.

 Xinran est journaliste et a rencontré et interviewer Wen qui lui a livré son « odyssée », alors qu'elle était revenue en Chine, à Suzhou, dans sa province natale.

Le lecteur apprend sur les coutumes et la culture tibétaines, le mode de vie des éleveurs dans la montagne, leurs errances, leurs manières de survivre, l'entraide qu'on y retrouve. Sans oublier, évidemment, la religion bouddhique et les moines. Le roman est aussi un cours d'histoire accéléré sur les événements récents.

Beau roman documentaire

 

 

                  Turquetto de Metin Arditi

Metin Arditi s'est intéressé au Turquetto. Né de parents juifs en terre musulmane, ce fils d'un employé du marché aux esclaves s'exile très jeune à Venise pour y parfaire et pratiquer son art. Sous une identité d'emprunt, il fréquente les ateliers de Titien avant de faire carrière et de donner aux congrégations de Venise une oeuvre admirable nourrie de tradition biblique, de calligraphie ottomane et d'art sacré byzantin. Il est au sommet de sa gloire lorsqu'une liaison le dévoile et l'amène à comparaître devant les tribunaux de Venise...

Rythmé, coloré, tout en tableaux miniature, le livre de Metin Arditi convoque les thèmes de la filiation, des rapports de l'art avec le pouvoir, et de la synthèse des influences religieuses qui est la marque particulière du Turquetto.

Très beau roman sur ce peintre.

 

    La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier

La jeune et ravissante Griet est engagée comme servante dans la maison du peintre Vermeer. Nous sommes à Delft, au dix-septième siècle, l'âge d'or de la peinture hollandaise.

Griet s'occupe du ménage et des six enfants de Vermeer en s'efforçant d'amadouer l'épouse, la belle-mère et la gouvernante, chacune très jalouse de ses prérogatives.

Au fil du temps, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l'introduit dans son univers. À mesure que s'affirme leur intimité, le scandale se propage dans la ville...

Le temps s’arrête dans ce roman : tout est lenteur car le peintre prend son temps pour préparer sa toile, son modèle… Le lecteur est immergé dans l’atelier de Veermer avec ses couleurs. Il est happé par le duo peintre/servante ;

 

      La voleuse de livres de Marcus Zusak

Tout au long du roman c’est la Mort qui parle. Car par trois fois elle va croiser le destin de Liesel Meminger dans l’Allemagne nazie. Le lecteur suit une partie de la vie de cette jeune orpheline. Tout les personnages sont bien campés, attachants. Cela traite à la fois des conditions de vie des allemands à une époque de privations, des juifs allemands et bien sur des livres, de l’importance qu’ils ont pour la jeune Liesel, du petit bonheur que la lecture apportent à ceux à qui elle les lit dans des moments de terreur et de souffrances innomables.

Un magnifique roman à lire absolument.

 

 

 Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee

Dans un petite ville d’Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d’office  pour défendre un noir accusé d’avoir violé une jeune femme blanche.

Celui-ci risque la peine de mort.

Une merveilleuse réflexion sur la condition humaine, et surtout sur l'enfance, portée par sa narratrice, Scout Finch.

Ramené dans le contexte des années 1960 et de la lutte pour les droits civiques, le combat d'Atticus pour défendre un Noir injustement accusé d'agression sur une Blanche est un message de justice et de tolérance qui explique la portée politique du livre à sa sortie. C'est aussi un formidable ressort dramatique et le récit du procès m'a fébrilement tenue en haleine jusqu'au verdict. 

« Tuer un oiseau moqueur est un péché », dit le proverbe américain. En effet, ces petits passereaux, si répandus dans le Sud des États-Unis, n'ont d'autre vocation que de nous charmer par leur chant. Tuer un oiseau moqueur – comme s'en prendre à un enfant ou condamner un innocent – c'est nier la beauté, saccager l'espoir et étouffer l'étincelle d'enfance qui subsiste en chacun de nous.
Tuer un oiseau moqueur, c'est retirer la grâce de ce monde. Heureusement, ce livre en est rempli.

Un chef d’œuvre qui prend encore toute sa  mesure dans l’Amérique actuelle.

 

 

              Capitaine d’Alain Bosc

Le 24 mars 1941, le Capitaine-Paul-Lemerle quitte le port de Marseille avec à son bord les réprouvés de la France de Vichy et d’une Europe en feu, les immigrés de l’Est et les républicains espagnols en exil, les juifs et apratides, les écrivains surréalistes et artistes décadents, les savants et affairistes. Durant cette traversée qui conduit ces passagers jusqu’en  Martinique, le lecteur croise André Breton, Claude Lévy-Strauss, Wifredo Lam et sa peinture, Anna Seghers, son manuscrit et ses enfants,…

Ce roman permet de connaitre beaucoup d’informations concernant les personnages du XXème siècle. Pourtant il y a beaucoup de digressions.

 

 

                Dans la forêt de Jean Hegland

Rien est plus comme avant : le monde tel qu’on le connait semble avoir vacillé : plus d’électricité, d’essence de trains et d’avions. Les gens fuient. Nell et Eva, 17 et 18 ans vivent depuis toujours dans la maison familiale au coeur de la forêt. Leurs parents disparaissent. Elles sont bien décidées à survivre. Il va falloir apprendre à grandir autrement.

Un roman réaliste et saisissant sur la fin de notre société de consommation.

Un livre écrit depuis plus de 20 ans qui reste toujours et encore très d’actualité à notre époque.

 

 

                      Salle de bal d’Anna Hope

Le roman se déroule dans un asile de Sharston en 1911. L’auteur a transposé l’asile où a été interné son arrière-grand-père dans cet hôpital psychiqtrique.

A cette époque, une maladie comme une dépression pouvait conduire à l’asile. Ainso trois personnages nous content chacun leur tour leur vie au sein cet asile. Il y a Ella, Charles et John. Et chaque vendredi a lieu un bal pour les malades « sages » pendant la semaine. Les personnages ont de l’épaisseur. On apprend peu à peu la mise en place de l’eugénisme.

Le destin d’Ella et John  est bouleversant, leur histoire d’amour contrariée somptueuse. Tout est subtil et intense des premières lignes jusqu’à l’épilogue.

Un roman d’une très grande beauté.

 

 

              Eden de Monica Sabolo

Le roman se déroule sur un territoire spolié aux amérindiens pour être livré aux exploitations forestières qui saccagent tout : les forêts mais aussi les coutumes des populations autochnones.

Dans ce roman envoûtant, sombre et mystérieux où il est justement question d'adolescence, j'ai adoré l'idée d'un monde invisible, souterrain. Nous sommes à la lisière d'un autre monde, presque fantastique.
Il y a le personnage de Nita, autochtone, la narratrice. Il y a le personnage énigmatique de Lucy, elle est blanche, venue de la ville. Elles ont quinze ans. Peu à peu entrent en scène d'autres personnages autochtones, des garçons, des filles du même âge, qui se fréquentent au lycée, la violence est à fleur de peau. Excessive et maladroite.

La forêt est un personnage à part entière du roman. Elle incarne une nature à la fois puissante et fragile qui fait corps avec les personnages féminins du récit, dans une harmonie proche de la fusion.
Certains personnages comme celui de Kishi sont très attachants, magnifiquement dépeints dans des blessures presque désespérées, mais qui ne renoncent jamais à leurs colères.
Parfois les personnages du roman sont comme reliés les uns aux autres par des fils invisibles.
Parfois d'autres personnages qu'eux, plus sombres et fragiles, se glissent à l'intérieur de leurs peaux.




 Les Lecteurs ont aimé (ou pas)

        

    LA FORÊT DES OMBRES de Franck THILLIEZ

David Miller est embaumeur de profession, une femme et une petite fille qu'il adore. Cathy, sa femme, suite à une aventure sans lendemain, se retrouve enceinte et décide d'avorter. Clara, petit bout de chou adorable vit sereinement sa vie de jeune enfant.

Mais, un jour, David reçoit une proposition financière très intéressante : écrire un livre sur un criminel ayant défrayé les colonnes des journaux de l'époque, appelé le bourreau 125. Intrigué, David accepte et voilà toute la famille installée dans un chalet au milieu de nulle part.

Les surprises désagréables se succèdent et l'ambiance devient rapidement  irrespirable jusqu'au dénouement final qui laissera le lecteur, à la fois terrifié mais aussi malheureux de la chute finale, terriblement cruelle mais aussi source d'espoirs.

Thilliez a le chic et le choc pour vous faire avaler beaucoup d'horreurs et même si cela frôle l'indigestion par moments. Son style vous fera oublier ces petits inconvénients.

Noir c'est noir

 

VANDA de Marion Brunet

Un peu désemparée, cette Vanda. Seule avec son fils, Noé, elle essaie de survivre et fait de nombreux petits boulots. Mais tout change lorsque Simon le père, veut connaître le fils que Vanda a oubliée de lui signaler l’existence.

Pour Vanda tout devient difficile, commence alors une espèce de lutte pour savoir qui de la mère ou du père a la priorité pour la garde de l'enfant et tout cela se terminera tragiquement.

Le thème est connu et rabâché et Marion Brunet tombe rapidement dans les poncifs habituels, le style est loin d'être explosif, on s'ennuie car on sait rapidement quelle est la position de l'auteur.

Passable

 

               LE SILENCE D'ISRA d’Etaf RUM

Nous sommes en Palestine dans les années 90. Farida et son mari sont expulsés de leur logement et s'enfuient aux Etats Unis. Leur vie n'est pas facile et leur intégration  nulle.

Isra se voit mariée très tôt avec Adam. Isra espérait une vie meilleure aux USA. Elle doit rapidement déchanter car les traditions sont tenaces aussi lorsque son premier enfant est une fille, Farida lui met une pression terrible pour qu'elle donne un garçon à Adam. Hélas ce sont 4 filles qui viennent au monde.

Deya, la première des filles est beaucoup plus américanisée au grand désespoir de Farida qui voudrait la marier très vite car la mort d’Isra et Adam renferme un secret que Farida résiste à lui révéler.

Sarah, la deuxième fille de Farida, s'est enfuie de chez elle et prend contact avec Deya pour lui prodiguer quelques conseils

L'histoire est forte. Les traditions séculaires font découvrir une civilisation primitive où les préjugés et le déshonneur sont présents à chaque page.

Le problème des femmes dans certaines parties du monde sont évoquées avec force et objectivité par l'auteur qui nous prouve que la condition féminine doit encore s'améliorer et qu'il faut éviter que des féministes intégristes ne sabotent cet élan justifié au 21ème  siècle.

Tradition tenace

 

      TIMOR MORTIS de Slobodan SELENIC

Lorsqu'en 1941, Hitler envahit la Yougoslavie, la situation internationale est déjà très mauvaise pour beaucoup de pays. La Yougoslavie était un ensemble de pays réunis par la force par Tito.

Les croates, les serbes se font face avec des tueries de chaque côté. Dragan, un étudiant en médecine trouve un refuge antiaérien comme abri. Ses deux parents ainsi que de nombreux voisins sont tués. Contraint de trouver un refuge, Dragan devient colocataire d'un vieillard, centenaire.

Le vieillard raconte à Dragan ses nombreux souvenirs. Mais lorsqu'une jeune fille de 17 ans, fréquentant les officiers allemands, devient leur voisine d'en face, tout change. Le climat n'est plus le même et Dragan ainsi que le centenaire vont se révéler de manière plutôt inattendue.

Historique, philosophique et bien écrit, ce livre est livré à votre insatiable soif de lecture.

Un peu ardu

 

     TOUS LES VIVANTS de C.E.MORGAN

Aloma est orpheline. Orren est un jeune homme décidé à reprendre la ferme familiale. Suite à la disparition de ses parents Aloma, très douée pour le piano, le pratique peu car le travail domestique ne lui en laisse pas de temps. Orren continue de se battre courageusement contre les aléas de la vie agricole.

Un jour, Aloma se rend à l'église du village et propose ses services comme organiste. Cette nouvelle occupation la remplit de joie et ses visites et répétitions ne sont pas pour déplaire au pasteur.

L’argent que lui procurent ces séances à l’église, lui font entrevoir une vie un peu meilleure. Mais catastrophe, Aloma avait omis de signaler qu'elle n'était pas mariée avec Orren. Scandalisé, le pasteur met fin au contrat. Finalement tout se terminera au mieux.

Histoire toute simple, style agréable à lire et vous suivrez la vie de ces personnages simples avec beaucoup d'intérêt

Agréable

 

 ON N'Y ÉCHAPPE PAS de Boris Vian et L'Oulipo

Frank rentre au pays, après avoir combattu en Corée et perdu une main. Le retour qu'il espérait tranquille devient vite un cauchemar. Une première ancienne petite amie est retrouvée assassinée dans des conditions horribles.

Son associé détective et ami commence son enquête mais lorsqu'on découvre une deuxième puis une troisième victime toutes des anciennes conquêtes de Frank, l’enquête se corse.

C'est un bon policier avec tous les ingrédients nécessaires pour intéresser les lecteurs avec en plus cette petite pointe d'humour celle-ci venant gommer les détails des atrocités coutumières de ce genre de littérature 

Un petit régal

 

 AVANT LA LONGUE FLAMME ROUGE de Guillaume SIRE

Saravouth est un adolescent qui a le malheur ainsi que sa famille de vivre au Cambodge à l'époque où règne un dictateur sanguinaire. Mais Saravouth à une  arme secrète : il s'est construit un monde intérieur peuplé d'êtres imaginaires.

Mais la guerre et les khmers viennent pour anéantir tout ce qui peut ressembler à des ennemis. Obligés de fuir, Saravouth et sa famille vivent des aventures périlleuses voire mortelles, ce garçon s'en sortira-t-il ?

Historique par bien des côtés, ce récit mélange avec un certain bonheur la réalité historique et les rêves d'un adolescent. Les lecteurs trouveront, peut-être, ce mélange difficile à lire mais votre choix sera le bon.

Rêve ou cauchemar

 

LA DISPARUE DE LA CABINE NO 10 de Ruth WARE

Laura Blacklock, jeune journaliste, a un objectif, une ambition : progresser professionnellement. L'absence d'une collègue lui procure la situation inespérée : la remplacer à bord d'un yacht dont le propriétaire est un milliardaire célèbre.

Laura voit dans cette croisière le moyen d'enrichir son carnet d'adresses. Mais une nuit, elle entend un énorme plouf, a-t- elle rêvée ? Mais le lendemain elle fait connaissance de la passagère de la cabine numéro 10.

Lorsqu'elle veut faire part ce qu'elle entendue, tous lui rétorquent que cette cabine est vide. Perturbée, Laura insiste et aussitôt les ennuis commencent jusqu'à sa séquestration dans une cabine. Sa vie ne semble tenir qu'à un fil et encore bien fin.

Cette croisière est pour nous l'occasion de voyager gratis sans oublier les émotions et rebondissements successifs et nombreux qui font de cette lecture un bon moment à passer.

Polar amusant

Nouveautés